Chargement en cours
Ma sélection

Lot 13 - Ecole Anversoise vers 1620, entourage de Pierre Paul Rubens Madeleine aux pieds du [...]

Estimation : 100 000 € / 150 000 €

Adjugé 120 960 €


Résultat sans frais

Ecole Anversoise vers 1620, entourage de Pierre Paul Rubens
Madeleine aux pieds du Christ
Toile
220 x 295 cm

Provenance:- Vente anonyme, Londres, Christie's, 15 avril 1772, n°84 (Jordaens);- Acquis à cette vente 52 guinées par le Vicomte Mounstuart, plus tard premier Marquis de Bute;- Collection du Marquis de Bute (Vicomte Mounstuart) à Luton Park, en 1797;- Encore dans la collection Bute en 1883;- Resté dans la même famille jusqu'en 1994;- Vente anonyme, Londres, Christie's, 9 décembre 1994, n°24, reproduit (circle of Rubens);- Collection Loncke, Roulers (Belgique);- Collection particulièreExposition:The Bute Collection, Londres, Bethnal Green Branch Museum, 1883, n°221 (Rubens)


Bibliographie:- J.P. Richter, Catalogue of the Collection of Paintings lent for exhibition by the Marquis of Bute,Londres, 1883, n°221 (comme Rubens);F. Russell, John, Third Earl of Bute: Patron and Collector, Londres, c. 1996, Chapitre XII Notre tableau reprend avec de nombreuses variantes un tableau peint par Rubens vers 1618 - 1619, Le Christ dans la maison de Simon en collaboration avec Van Dyck et Jordaens, de la collection du Duc de Richelieu et aujourd'hui conservé au musée de l'Ermitage (voir M. Jaffé, Rubens,Catalogo Completo, Milan 1989, n°508, reproduit).

Une esquisse autographe de Rubens est conservée à Vienne, à l'Akademie der Bildenden Kunste (voir M. Jaffé, Rubens, opus cité supra, n°507, reproduit), une autre version très proche (sans le chien sur la gauche) venant du château de GrootBijgaarden est conservée dans une collection privée en Belgique, et la version de l'Ermitage a été gravée par J. Klaus, ainsi que par Michel Natalis dans le livre de Max Rooses.

L'évangile de Jésus chez Simon le Pharisien se situe dans les textes de tous les évangélistes, avec cependant quelques différences. L'histoire est simple: Jésus est invité à un repas chez Simon le Pharisien et une pécheresse de la ville entre dans sa maison. Elle commence à joindre les pieds du Christ et à les embrasser.

A cette image, Simon s'indigne, en pensant que si cet homme était prophète, il saurait que cette femme était une pécheresse. Jésus lui dit alors la parabole suivante: «Un créancier avait deux débiteurs; l'un devait cinq cents deniers, l'autre cinquante. Comme ils n'avaient pas de quoi rembourser, il fit grâce à tous deux. Lequel des deux l'en aimera le plus?»
Simon lui répond alors: «Celui-là, je pense, auquel il a fait grâce de plus.» Il lui dit: «Tu as bien jugé.» Enfin, Jésus conclut en disant que quand il était entré, son hôte ne lui avait joint la tête d'onguents, ni ne l'avait embrassé. Or, cette femme au contraire a répandu du parfum à ses pieds. Et il lui dit «Va, ta foi t'a sauvée».
La collection Bute constituée au XIX° siècle, est une des plus grandes collections de toute l'Angleterre.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes