Chargement en cours
Ma sélection

Lot 575 - René Armand François PRUDHOMME, dit SULLY PRUDHOMME, Poète, premier lauréat du [...]

Estimation : 150 € / 200 €

résultat non communiqué

René Armand François PRUDHOMME, dit SULLY PRUDHOMME, Poète, premier lauréat du Prix Nobel de Littérature en 1901 (Paris 1839 - Châtenay-Malabry (92) 1907).
Lettre A.S. « SULLY-PRUDHOMME », Châtenay 10 Janvier 1904, à Madame la Générale (LOIZILLON) sur l'art de la poésie. 4pp in-8° - (quelques consolidations) "Pardonnez moi de répondre si tardivement... Je suis malade depuis deux ans et débordé par d'innombrables obligations... J'ai fermé mon appartement de Paris pour venir à Châtenay me soigner plus facilement dans la retraite et me soustraire aux fatigues de la vie parisienne. Je n'ai pu lire que peu l'aimable plaquette de votre jeune neveu, j'avais été jusqu'à là accablé d'occupation professionnelle. Je m'associe aux encouragements que donne Charles Fuste à ce débutant très très doué, dans sa préface; Mais il eut été préférable que Mr Pierre Daveaux attendit la pleine maturité d'un talent avant de publier des vers. Je lui sait beaucoup de gré d'avoir résisté au courant de réformes téméraires qui entraine aujourd'hui encore, un trop grand nombre de jeunes poètes. Les anciennes formes lui suffisent parfaitement pour exprimer toute les émotions, même les plus personnelles voire les plus délicates, Je regrette d'autant plus dans ces poésies certaines incorrections, certaines négligences qu'une plus longue pratique de notre Art lui aurait permis d'éviter..." il parle de construction des rimes, il cite Alfred de Musset. Il le dissuade, d'en faire sa carrière avec l'espoir d'y trouver des ressources pour vivre. "Le Maison que j'habite est située au numéro 22 du Chemin des Princes, à coté de la propriété de Madame SEDILLE, où j'ai rencontré plus d'une fois le Général LOIZILLON...".

Demander plus d'information